Accueil Monde Afrique

RD Congo: l’opposition se met en ordre de marche

Moïse Katumbi qui lance son propre mouvement, Felix Tshisekedi qui prend la succession de son père à la tête de l’UDPS : à l’approche de l’élection présidentielle de décembre prochain, les ténors de l’opposition congolaise montent au front. Le président Kabila, en revanche, n’est toujours pas sorti de son silence. Etat des lieux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

L’opposition congolaise se met en ordre de marche, acceptant ainsi l’hypothèse d’élections prévues pour le 23 décembre prochain. Ce qui fait reculer l’option d’une « transition sans Kabila » qui passerait par la défenestration, à hauts risques, d’un président hors mandat qui contrôle toujours les forces armées et l’appareil de sécurité.

Quinze jours après que Moïse Katumbi, le principal opposant à Kabila, a lancé depuis Johannesbourg le mouvement « Ensemble » dont il est le président, Félix Tshisekedi, fils du fondateur de l’UDPS - Union pour la Démocratie et le Progrès social -, a été élu haut la main à la tête du parti, prenant la succession de son père décédé à Bruxelles le 1er février 2017 et dont la dépouille n’a toujours pas été rapatriée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs