Mark Zuckerberg: «Facebook est révolutionnaire, c’est normal de faire des erreurs»

Ce mercredi, Facebook a annoncé que près de 61.000 Belges pourraient faire partie des 87 millions d’utilisateurs du réseau social dont les données ont été exploitées à leur insu par la firme Cambridge Analytica.

Des révélations qui ont poussé Mark Zuckerberg à présenter ses excuses, lors d’une conférence téléphonique organisée avec plusieurs journalistes, dont un de la VRT. Il admet que Facebook a été trop souple au sujet de la vie privée. « Je pense que dans la vie, il faut apprendre de ses erreurs. Quand on vient avec quelque chose de révolutionnaire comme Facebook, c’est normal de faire des erreurs. Si on n’avait pas fauté à ce sujet, on l’aurait fait dans un autre domaine », commence-t-il.

Il estime aussi qu’il « faudra des années pour récupérer la confiance » des utilisateurs, et entend profiter de l’année 2018 pour « aider à protéger l’intégrité des élections prévues ».

Sur le même sujet
Scandale Facebook
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous