Accueil Économie Entreprises

Quand le SPF Finances se lie à Microsoft

Tout contribuable voulant consulter FisconetPlus, le recueil fédéral de législations et codes fiscaux, est contraint de créer au préalable un compte Microsoft. Le député PTB Marco Van Hees s’insurge. Mais le ministre des Finances Johan Van Overtveldt n’y trouve rien à redire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

S i c’est gratuit, c’est vous le produit »  : taillé sur mesure pour les géants du web et les réseaux sociaux, ce slogan a plus étonnamment et discrètement été repris à son compte par le SPF Finances. Tout contribuable voulant consulter FisconetPlus, le recueil fédéral de législations et codes fiscaux, est en effet contraint de créer au préalable un compte Microsoft. Une « privatisation » qui a fait bondir le député PTB Marco Van Hees. Et à laquelle le ministre des Finances Johan Van Overtveld (N-VA) ne trouve rien à redire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Petre Eric, vendredi 6 avril 2018, 20:25

    Bof, suffit de créer un compte microsoft bidon avec une liste de contacts vide, à utiliser exclusivement quand il n'existe pas d'application alternative.

  • Posté par Gerth Marie Christine, vendredi 6 avril 2018, 16:58

    Au fou ! Le SPF Finances ne se lie pas à Microsoft. Il ne se vend pas à Microsoft, il nous vend nous, les citoyens, à Microsoft. Circulez il n'y a rien à voir. Démocratie vous dites? Laissez-moi rire, c'est à pleurer...

  • Posté par Lacroix André, vendredi 6 avril 2018, 13:29

    Le SFP Finances ne se lie pas à Microsoft , il se vend à Microsoft .

  • Posté par Mouton , vendredi 6 avril 2018, 12:56

    Il suffira de porter plainte après le 25 mai, lorsque le RGPD sera d'application! il me semble que ce site d'état bafoue les règles de protection des données que ce même état devra pourtant défendre bec et ongle d'ici peu.

  • Posté par Heughebaert André, vendredi 6 avril 2018, 12:43

    Non content de dilapider nos impôts en payant grassement Microsoft (Oracle ou d'autres), le SPF Finances exposent ainsi les citoyens à de futurs vols de données personnelles. ll faudrait que les bonzes du SPF Finances découvrent ENFIN ce que Cambridge Analytica a fait des données de Facebook. Aux armes e-Citoyens!

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs