Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Une manne providentielle pour les communes frontalières

La dotation grand-ducale pour les communes hébergeant de nombreux frontaliers sera gonflée en 2015 et 2016. Il s’agit d’une vraie bouffée d’oxygène pour bien des communes, sudistes surtout.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Alors que les communes sont de plus en plus serrées en termes de rentrées financières issues des pouvoirs supérieurs, tant le fédéral que le régional – la dotation provenant des additionnels à l’impôt sur les revenus (IPP) est fortement en baisse cette année et la Région veut par ailleurs pénaliser via le fonds des communes les entités qui ont une fiscalité basse (voir Le Soir du mercredi 18 novembre) –, les communes frontalières ou plus exactement celles qui ont un certain nombre de travailleurs frontaliers belgo-luxembourgeois domiciliés dans leur territoire, retrouvent le sourire. Un large sourire même, via le « fonds de compensation des frontaliers. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs