Accueil Monde Proche-Orient

A la frontière entre la bande de Gaza et Israël, une nouvelle journée meurtière

Une semaine après le lancement de la Marche du retour, 20 000 Palestiniens selon l’armée israélienne se sont rassemblées à la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Au moins sept manifestants ont été tués et 200 ont été blessés par des tirs à balles réelles au cours de cette nouvelle journée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis la frontière israélienne,

Sourire aux lèvres, et uniformes bien repassés, des soldats israéliens passent au milieu des dizaines de journalistes rassemblés à quelques centaines de mètres de la frontière israélienne et s’enquiert des besoins de la presse dans une ambiance décontractée.

De l’autre côté du verger aux rangées bien alignées, c’est la bande de Gaza, d’où s’élèvent la clameur de la foule, le ballet des sirènes d’ambulances et un épais filet de fumée noire. Les milliers de Palestiniens rassemblés aux abords de la barrière pour dénoncer le blocus israélien et exiger le droit au retour des réfugiés font brûler des pneus. Objectif aveugler les tireurs d’élite israéliens postés sur des monticules car pour ce nouveau rassemblement à risques de la Marche du retour, les consignes n’ont pas changé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs