Accueil Monde Proche-Orient

Proche-Orient: face à Gaza, Israël reste inflexible

Après l’émoi provoqué par la mort de Yasser Murtaja, un journaliste palestinien atteint par une balle israélienne ce vendredi à Gaza, l’Etat hébreu rejette les critiques et maintient sa fermeté.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Jérusalem,

I l n’y a pas de naïfs à Gaza. Tout le monde est connecté au Hamas ». La déclaration lapidaire du ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman, ce dimanche sur l’antenne de la très populaire radio militaire, donne le ton. Depuis le début, le 30 avril, de cette « Marche du retour » à Gaza, les autorités israéliennes défendent l’usage de la force par une rhétorique désormais bien connue, celle d’une réponse légitime contre des actions terroristes. Avec une directive claire, pour Israël : tirer quitte à tuer, sur quiconque s’approcherait des quelques cinquante kilomètres de frontière séparant l’enclave palestinienne de l’Etat hébreu pour empêcher les « infiltrations ». Sur ce point, pour l’armée, la gestion sécuritaire de la manifestation de vendredi est une mission accomplie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Van Steen Willy, lundi 9 avril 2018, 12:17

    J'ai eu l'occasion de visiter la Palestine. Autant auparavant j'éprouvais beaucoup de sympathie pour l'Etat Hébreu, autant je suis revenu complètement désemparé quand j'ai pu observer le mépris permanent qu'a Israël envers les Palestiniens. Ces derniers sont spoliés de leurs biens, cloisonnés, sans espace aérien ou maritime, sans le droit de circuler où bon leur semble dans leur propre pays!! C'est honteux!

  • Posté par Denis Jean-pierre , dimanche 8 avril 2018, 20:23

    Et pendant ce temps-là la communauté internationale se tait dans toutes les langues. Peut-on parler de non assistance à peuple en danger? Ou complicité passive? Rien ne sert de mettre en avant le cours de citoyenneté si les instances dirigeantes ignorent tout du droit!

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs