Accueil Sports Cyclisme Route

Le cyclisme belge encore en deuil après Paris-Roubaix

Le coureur belge Michael Goolaerts, qui participait à son premier Paris-Roubaix, est décédé à la suite d’un arrêt cardiaque dimanche soir à l’hôpital de Lille

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les images faisaient froid dans le dos, elles replongent la famille du vélo dans de douloureux événements récents, décidément bien trop fréquents. Inerte sur le bas-côté de la route, alors que le peloton de ce 116e Paris-Roubaix venait d’aborder le deuxième des 29 secteurs pavés, le corps du jeune Michael Goolaerts a été rapidement pris en charge par l’équipe médicale de l’épreuve.

Le Campinois (23 ans) venait de brutalement s’effondrer sur la pierre nordiste. Sans choc accidentel préalable. Victime d’un arrêt cardio-respiratoire, il a en urgence été héliporté vers l’hôpital universitaire de Lille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Tour d’Italie: Richard Carapaz sort de sa coquille

Comme en 2019, l’Equatorien a pris le pouvoir au terme de la 14e étape. Mais le leader d’Ineos n’a pas encore gagné : la formation Bora de Jai Hindley semble résolue à lui mener la vie dure dans la dernière semaine.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs