Accueil Sports Football Football belge

VAR: la vérité est dans le van

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

L’International Board a beau avoir édicté un protocole universel sur le recours au VAR – qui désigne aussi bien l’assistance vidéo en tant que telle que l’arbitre-vidéo lui-même, flanqué de son assistant, d’un technicien et d’un second auxiliaire analyste –, le dispositif reste encore dans le vague. Le dernier week-end de Playoffs 1 n’a d’ailleurs pas contribué à donner une image nette de cette nouvelle technologie. Au contraire. Pour paraphraser Nietschze, le diable en l’occurrence se cache dans les détails. Exemplaire sur le but annulé au Standard à Genk, le mutisme du VAR – ou plutôt son silence approbateur – sur le penalty octroyé à Anderlecht au Mambourg l’a été beaucoup moins. La polémique a été autrement plus vive que si ce VAR n’avait pas été mis à disposition de l’arbitre central – ce qui est le cas pour les 30 matchs des PO1. La décision, autoritaire ou pas, de Boucaut a amené de l’eau au moulin des détracteurs de ce système.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football belge

Entretien Tessa Wullaert: «J’espère qu’on parlera plus des Red Flames que des Diables l’été prochain»

Coincée entre les exigences imminentes liées aux qualifications pour le Mondial 2023 et la préparation progressive pour l’Euro 2022 (tirage au sort le 28 octobre), Tessa Wullaert tente d’assumer au mieux son rôle de capitaine des Red Flames. La joueuse de 28 ans pose un regard assez critique sur la nouvelle génération qui, selon elle, possède toute de même des qualités suffisantes pour intégrer, un jour, le top 8 européen.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs