Accueil Monde Proche-Orient

Israël: des ministres défendent l’armée après une vidéo de tirs contre un Palestinien non armé

Cette vidéo relance la polémique sur l’usage par Israël de balles réelles envers les Palestiniens.

Temps de lecture: 2 min

Deux ministres israéliens se sont mobilisés mardi pour défendre l’armée après la diffusion d’une vidéo montrant des soldats tirer sur un Palestinien non armé dans la bande de Gaza et se réjouir bruyamment de l’avoir atteint.

Cette vidéo, qui n’est pas datée, a d’abord été diffusée lundi soir par la chaîne de télévision privée « 10 » qui n’a pas précisé comment elle l’avait obtenue, avant d’être largement reprise sur les réseaux sociaux et dans les médias israéliens.

Authenticité non contestée

Les images semblent d’abord montrer un Palestinien immobile près la barrière marquant la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Ce dernier est ensuite touché par des tirs en provenance d’une position occupée par des soldats sur le territoire israélien. Au moment où le Palestinien s’écroule, des cris de joie poussés apparemment par des soldats sont entendus : «  Quelle vidéo, fils de pute, quelle vidéo, bien sûr que j’ai filmé ».

L’armée israélienne n’a pas contesté l’authenticité de la vidéo, annonçant peu après sa diffusion, l’ouverture d’une «  enquête approfondie ». Mais selon elle, ces images dépeignent «  apparemment un événement qui s’est produit il y a plusieurs mois. »

L’ONU demande une enquête indépendante

La diffusion de ces images intervient alors que l’armée israélienne est au cœur d’une polémique sur les consignes de tirs, après la mort par balles de 31 Palestiniens lors de récentes manifestations à la frontière avec la bande de Gaza.

À lire aussi Face à Gaza, Israël reste inflexible

Après la mort de 31 manifestants palestiniens depuis le 30 mars, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et l’Union européenne ont réclamé une « enquête indépendante » sur l’usage par Israël de balles réelles, une demande rejetée par l’État hébreu.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Denis Jean-pierre , mercredi 11 avril 2018, 14:23

    Qu'y-a-t-il d'étonnant? Les ordres sont les ordres! La responsabilité incombe aux responsables: la plupart des membres du gouvernement ! Le TPI peut commencer à investiguer, mais est-ce bien nécessaire? Les coupables avouent et sont fiers de ce qu'ils ont fait et les ministres les soutiennent et vont les décorer. Honnêtes? Même pas ils vont punir celui qui a filmé, celui par qui le scandale est arrivé, celui qui, s'il n'avait pas été là...En un mot: tout baignait dans l'huile. Mais la communauté internationale touche le fond alors...tout baignera encore dans l'huile!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une