Israël: des ministres défendent l’armée après une vidéo de tirs contre un Palestinien non armé

Israël: des ministres défendent l’armée après une vidéo de tirs contre un Palestinien non armé

Deux ministres israéliens se sont mobilisés mardi pour défendre l’armée après la diffusion d’une vidéo montrant des soldats tirer sur un Palestinien non armé dans la bande de Gaza et se réjouir bruyamment de l’avoir atteint.

Cette vidéo, qui n’est pas datée, a d’abord été diffusée lundi soir par la chaîne de télévision privée « 10 » qui n’a pas précisé comment elle l’avait obtenue, avant d’être largement reprise sur les réseaux sociaux et dans les médias israéliens.

Authenticité non contestée

Les images semblent d’abord montrer un Palestinien immobile près la barrière marquant la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Ce dernier est ensuite touché par des tirs en provenance d’une position occupée par des soldats sur le territoire israélien. Au moment où le Palestinien s’écroule, des cris de joie poussés apparemment par des soldats sont entendus : «  Quelle vidéo, fils de pute, quelle vidéo, bien sûr que j’ai filmé ».

L’armée israélienne n’a pas contesté l’authenticité de la vidéo, annonçant peu après sa diffusion, l’ouverture d’une «  enquête approfondie ». Mais selon elle, ces images dépeignent «  apparemment un événement qui s’est produit il y a plusieurs mois. »

L’ONU demande une enquête indépendante

La diffusion de ces images intervient alors que l’armée israélienne est au cœur d’une polémique sur les consignes de tirs, après la mort par balles de 31 Palestiniens lors de récentes manifestations à la frontière avec la bande de Gaza.

Après la mort de 31 manifestants palestiniens depuis le 30 mars, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et l’Union européenne ont réclamé une « enquête indépendante » sur l’usage par Israël de balles réelles, une demande rejetée par l’État hébreu.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. IN_SS_2405migraine (2)

    Tous les maux de tête sont-ils des migraines?

  2. Dick Rodgers, 71 ans, milite en faveur de l’Europe, en terres pro-Brexit.

    Royaume-Uni: les élections européennes au Royaume-Uni fleurent bon la désillusion des citoyens

  3. Brad Pitt, Quentin Tarantino, Margot Robbie et Leonardo DiCaprio ont rendu fous les festivaliers, journalistes, photographes, cinéphiles.

    Brad Pitt à Cannes: «En août 1969, Hollywood a perdu son innocence»

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite