Facebook: des messages privés parmi les données volées

Selon le New York Times, Facebook a déclaré que Cambridge Analytica a également récolté les messages privés de certains utilisateurs, en plus des données accessibles sur leur profil.

Lundi, Facebook a commencé à informer les personnes dont les données pourraient avoir été compromises par Cambridge Analytica. Le réseau social annonçait alors que les informations personnelles volées se limitaient à ce qui figurait sur les profils publics des utilisateurs. Mais un « petit nombre de personnes » ont aussi partagé, sans le savoir, leurs messages privés.

Cette annonce prouve que des informations qui n’étaient pas « publiques » ont bel et bien été récoltées par Cambridge Analytica.

La BBC confirme que 0.5 % des 305.000 personnes ayant installé l’application par laquelle Cambridge Analytica a pu accéder à leurs données ont alors donné accès à leurs messages privés.

Sur le même sujet
Scandale Facebook
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous