Des sites web des autorités flamandes emploient le pixel espion de Facebook

Des sites web des autorités flamandes emploient le pixel espion de Facebook

Sept sites internet d’institutions dépendant des autorités flamandes utilisent le pixel espion Facebook - un outil mis à disposition par le réseau social américain qui permet de suivre les visiteurs d’une page web et par la suite de les recibler avec des publicités -, ressort-il d’une réponse de la ministre flamande de la Fonction publique, Liesbeth Homans (N-VA) à une question de la députée Katia Segers (SP.A), relayée mercredi par le quotidien De Standaard.

Selon la ministre, les sites web de Sport Vlaanderen, Toerisme Vlaanderen, Toegankelijk Vlaanderen, Vlaams Centrum voor Agro, De Lijn, de Vlaamse Milieumaatschappij et Kind en Gezin recourent à l’outil d’analyse pixel.

Toerisme Vlaanderen a contesté l’emploi de cette fonctionnalité et De Standaard n’en a en effet trouvé aucune trace sur son site.

Par contre, le quotidien a non seulement trouvé le pixel Facebook sur le site de Kind en gezin, mais aussi quatre autres ’trackers’ mis à disposition par le géant américain. Aucune mention de ces outils ne figure cependant dans la déclaration de confidentialité du site, contrairement aux règles en la matière. La société de transport en commun De Lijn ne mentionne pas non plus son recours à de tels outils sur son site.

D’après Katia Segers, l’utilisation du pixel espion Facebook par des sites d’organes dépendant des autorités est «inacceptable». «Le gouvernement flamand facilite une pratique qui a été condamnée par un tribunal pour violation des lois sur la vie privée», a-t-elle déploré.

L’élue socialiste reconnait toutefois que son propre parti emploie lui aussi le pixel Facebook sur son site officiel. Elle affirme l’avoir signalé à plusieurs reprises et indique qu’une alternative est actuellement recherchée. «Les partis politiques doivent montrer l’exemple, mais cela vaut aussi sans aucun doute pour les autorités», conclut-elle.

Sur le même sujet
Scandale Facebook
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Lionel Messi veilli par l’application FaceApp.

    Ce que FaceApp vous dit (tout bas) sur l’utilisation qu’elle fait de vos photos

  2. Louis Michel et Laurette Onkelinx.

    «Chez Laurette et Louis», le casting politique de LN24

  3. l’état d’urgence «
sécheresse
» n’est pas déclaré, mais une réunion de crise est prévue le 25 juillet prochain.

    Agriculture: comme un avant-goût de sécheresse

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: un ostracisme façon {beulemans}

    Un bruxellois mythique

    Zinnekes de tous poils, kiekefretters de toutes plumes, ne m’en veuillez pas de dire tout droit dehors ce que je pense : le parler bruxellois n’est pas une langue. Je veux dire : il n’est pas une langue reposant sur un système linguistique partagé par une communauté de locuteurs, comme le français ou le wallon. Il fait partie de ces codes mixtes, tels le camfranglais ou le francolof en Afrique, qui varient sensiblement d’un locuteur à l’autre.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce zievereir ? Pas une langue, mon bruxellois ? Qu’est-ce que moi je te cause alors ? Qu’est-ce que tu fais avec les Fables de Pitje Schramouille ? Les Flauwskes de Jef Kazak ? La Famille Kaekebroek ? Les marionnettes de Toone ? Et Le mariage de Mlle Beulemans, ça n’est pas du spek pour ton bec, peut...

    Lire la suite

  • Bruxelles: un accord rouge, vert, raisonnablement ambitieux

    Un accord de gouvernement, c’est un acte par lequel des élus s’engagent envers les citoyens, pour cinq ans. Au moment de sa rédaction, il peut être jugé à l’aune de son ambition et de ses priorités. A cet égard, le texte conclu par les six partis de la majorité bruxelloise affiche clairement les couleurs. Rouge et verte.

    La ville se fracture, entre pauvres et riches, que relient de moins en moins ces classes moyennes tentées par l’exode urbain. Les indicateurs se dégradent : le nombre d’enfants...

    Lire la suite