Accueil La Une Belgique

Etterbeek et Ville se posent en pionnières

Temps de lecture: 2 min

A Etterbeek, commune dont les efforts pour limiter la vitesse des automobilistes sont souvent salués dans ce débat, le bourgmestre Vincent De Wolf (MR) se félicite de ne pas avoir attendu que la question surgisse au niveau régional pour avancer. Depuis 5 ans, l’ensemble des voiries communales sont en effet limitées à du 30km/h, à l’exception de quelques artères assurant la jonction entre les principaux quartiers. Le déclic, selon le bourgmestre, a été un accident grave touchant un enfant, il y a 20 ans. Un choc, raconte Vincent De Wolf, qui venait alors de rentrer en fonction. « On a fait un plan de circulation qui, après 15 ans, a pu être appliqué au niveau physique ».

Quels résultats ?

Un processus lent, donc, avec quels résultats aujourd’hui ? Si Frank De Vos, directeur des opérations de la zone de police Montgomery, relativise l’idée d’une diminution spectaculaire des accidents sur le territoire de la commune au cours des 5 dernières années, il souligne néanmoins quelques bons chiffres. « Il y a 10 ans, on avait jusqu’à 18 % des accidents avec blessés que l’on pouvait mettre en relation avec une vitesse excessive. Et les 3 ou 4 dernières années, on descend entre 4 et 5 %. »

L’importance de l’aménagement urbain

La Ville de Bruxelles, qui annonçait en septembre 2010 la mise en zone 30 du Pentagone – soit l’une des plus grandes zones du genre en Europe – fait aussi figure de pionnière. Mais dans les faits, le dispositif est assez rapidement tombé en désuétude, le bourgmestre Yvan Mayeur (PS) expliquant même lors de son arrivée au poste de bourgmestre en 2013 qu’il ne s’agissait pas de sa priorité. Un projet qui fait plouf ? « La mise en zone 30 du Pentagone est plutôt respectée même s’il y a des infractions, dit aujourd’hui le bourgmestre de la Ville, Philippe Close (PS). Au-delà de la répression, nous savons que l’aménagement urbain est primordial. Nous avons donc décidé de prioriser les choses pour travailler structurellement à cette réduction de la vitesse en ville. Nous travaillons sur la sécurisation des abords d’écoles. On a mis un million d’euros au budget cette année pour cela et 40 % des établissements sont déjà sécurisés ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une