Joëlle Milquet: «Il ne faut pas ‘surcommuniquer’ autour du parti Islam»

Pour Joëlle Milquet, «les partis doivent éviter de surcommuniquer sur ces questions, mais doivent se réunir pour, ensemble et loin des caméras, prendre les dispositions législatives qui s’imposent».
Pour Joëlle Milquet, «les partis doivent éviter de surcommuniquer sur ces questions, mais doivent se réunir pour, ensemble et loin des caméras, prendre les dispositions législatives qui s’imposent».

Joëlle Milquet, députée bruxelloise CDH, qui fut ministre de l’Intérieur entre fin 2012 et 2014, s’est étonnée quelque peu de ce « soudain emportement » contre le parti Islam, la semaine dernière : « En 2012, nous nous trouvions dans la même situation, après des débordements à Molenbeek attribués à Sharia4Belgium. J’ai alors rédigé un projet de loi permettant d’interdire ce type de groupements, mais je n’ai pas été suivie par le MR, le PS et les autres grandes formations, alors qu’ils s’étaient tous déclarés favorables à ces interdictions lors des débats télévisés. »

Craignant que l’histoire se répète, Joëlle Milquet remet en avant ses idées. « Je propose deux possibilités d’interdiction, chacune assortie de garanties. La première est de type administratif : sur proposition du ministre de l’Intérieur, le gouvernement peut interdire ou dissoudre une association, après avoir entendu la sûreté de l’Etat, la police fédérale, l’Ocam et le parquet fédéral. La seconde est d’ordre judiciaire : le gouvernement peut aussi choisir de demander cette interdiction ou cette dissolution par une action en cessation devant le tribunal de première instance ».

Les détails de la proposition de Joëlle Milquet sur Le Soir+

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20040223-WHFHTU_high-1

    Et si vous pensiez à démolir avant d’acheter une maison?

  2. La Foire du livre est toujours une occasion de rencontres et de découvertes.

    Gunzig, Leroy et Bofane font leur «Retour en Flandre»

  3. Wietse Van Ransbeek, cofondateur de CitizenLab, est considéré comme un des entrepreneurs européens les plus prometteurs. © Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

    CitizenLab, une start-up au service des «nouvelles démocraties»

Chroniques
  • Les conquérants du nouveau monde

    On nous répète sans cesse que nous sommes passés dans le « nouveau monde ». Adieu, l’ancien. Tout va changer. Cette semaine, un incident illustre la différence entre les deux mondes. Dans l’ancien monde, lorsque vous confiiez vos économies à une banque, elle vous payait des intérêts. Maintenant, c’est vous qui payez pour récupérer votre argent.

    Dans l’ancien monde, votre femme préparait la viande de mammouth que vous aviez ramenée à la caverne. Dans le nouveau, vous partagez avec votre copine les graines que vous avez récoltées dans votre jardin.

    Barack Obama, voilà, paraît-il, un personnage de l’ancien monde. Le nouveau, c’est Donald Trump. Vous saisissez comment le nouveau monde a permis à l’humanité de faire un grand pas vers la civilisation et de s’éloigner de la barbarie ?

    Jadis, nos parents avaient aussi cherché à distinguer leur ancien monde du nouveau. L’ancien, c’était Fred Astaire, le nouveau, Gene Kelly. L’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite