Catalogne: la justice maintient en prison le candidat à la présidence Jordi Sanchez

Jordi Sanchez ©EPA
Jordi Sanchez ©EPA

La Cour suprême espagnole a refusé jeudi de laisser Jordi Sanchez, candidat indépendantiste à la présidence de la Catalogne emprisonné près de Madrid, assister au débat prévu vendredi en vue de son investiture. «Le juge Pablo Llarena a refusé d’accorder le permis (de sortie) sollicité» par Jordi Sanchez, annonce la Cour dans un communiqué.

Jordi Sanchez, ancien président de l’association indépendantiste Assemblée nationale catalane (ANC), est placé en détention préventive pour son rôle dans la tentative avortée de sécession de la Catalogne en octobre. Il s’était déjà porté candidat à la présidence de la région en mars, et la Cour suprême avait déjà refusé de le libérer.

« Rupture de l’ordre constitutionnel »

Le juge Pablo Llarena a estimé dans l’arrêt expliquant sa décision qu’il disposait d’éléments en vertu desquels «l’éventuel mandat» en tant que président de M. Sanchez pourrait «s’orienter dans le sens d’une rupture de l’ordre constitutionnel».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous