Accueil Monde France

Sur TF1, Macron tente de reconquérir ceux que sa politique inquiète

Emmanuel Macron était l’invité ce jeudi du « 13 heures » de TF1. L’occasion de s’adresser à un public ciblé, âgé et provincial, au sein duquel il décroche. Et de lui adresser des mots très choisis. Le premier étage de la fusée a été mis sur orbite. L’opération reconquête passera aussi dimanche par la gauche morale.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Depuis Paris

Les bombardements n’ont pas encore commencé. En Syrie, s’entend. Emmanuel Macron, qui n’a laissé planer aucun doute, a confirmé que, disposant des preuves de l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Bachar El Assad, la France interviendra «  en temps voulu  ». Mais pour l’opération reconquête, les frappes chirurgicales ont bel et bien débuté, avec des cibles parfaitement choisies. En donnant ce jeudi une longue interview au journal de 13 heures de TF1, délocalisé pour l’occasion dans une école primaire de Berd’huis, une bourgade de l’Orne (ouest de Paris), le président français a choisi de s’adresser à tous ces publics au sein desquels il décroche. Les retraités, les provinciaux, les précaires et tous ceux que sa politique inquiète.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par M. BEAUMONT ALAIN , vendredi 13 avril 2018, 18:37

    Sur la Syrie, bizarre quand même, que l'emploi de gaz chimiques, armes de DESTRUCTION MASSIVE, n'aient fait "qu'une" ... trentaine de victimes. Si Macron dispose des preuves que ces armes ont effectivement été utilisées par Bachar El Assad qu'il les donne. N'oublions pas que Saddam Hussein a affecté 200 000 soldats irakiens à une campagne de génocide des Kurdes, dénommée Anfal, ayant entrainé la mort de 182 000 civils et la destruction de 2 000 villages par l'utilisation massive d'armes chimiques. On n'a pas beaucoup vu ni entendu la France s'exprimer et encore moins agir, pour punir Saddam Hussein... bien au contraire!!

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs