Accueil Économie Consommation

Les compteurs électriques intelligents, une mutation qui inquiète

Bruxelles et la Wallonie envisagent le déploiement progressif des compteurs électriques « intelligents », jugés indispensables à la transition énergétique. Selon leurs opposants, ils seraient dangereux pour la santé et la vie privé, et peu précis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Mesurer la consommation électrique, nos vieux boîtiers noirs le font très bien. Pourquoi serait-il si urgent de changer nos compteurs mécaniques ? S’il s’agissait seulement de passer au modèle électronique, le jeu n’en vaudrait pas la chandelle. Mais les nouveaux compteurs dits « intelligents » font plus que cela : ils communiquent. Cette faculté permet de mieux détecter les pannes, et de passer à un mode de facturation moins complexe. En enregistrant les consommations en temps réel, le compteur intelligent permet de faire payer à un ménage sa consommation mensuelle réelle. Ce qui rend inutile la facture annuelle de régularisation.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Gilles Freddy, lundi 16 avril 2018, 9:38

    A mon humble avis, le seul avantage est d'éviter le relevé annuel ou biannuel par Ores. L'argument qui tend à faire consommer le client pendant les périodes peu chargée n'est valable que pour les gens qui restent à la maison, mais de toute manière si vous devez préparer le repas pour 18h00, vous n'allez pas le faire cuire à 12h00. La facturation au mois est un leurre. Vous ne consommez pas la même chose au mois de juillet et au mois de janvier. Je préfère avoir une répartition de mes factures sur l'année plutôt que des montants en dents de scie et variables tous les mois. Pour simplifier la facture, il suffirait de facturer la consommation effectivement relevée (comme chez SWDE). Tous les ans, Engie me facture une projection de consommation entre le moment du relevé et le moment facturé et me déduit la consommation estimée de l'année précédente qui à déjà été payée l'année précédente...ce qui complique la lecture de la facture. Or je constate que la différence est d'à peu près 5 à 10kw...où est le bénéfice d'une telle complication?

  • Posté par Serge Vandeput, lundi 16 avril 2018, 11:05

    Ces nouveaux compteurs ne tournent pas a l'envers. Donc les propriétaires des PV l'ont dans le baba. Il faudra acheter des batteries très très couteuses.

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs