Accueil Société Régions Hainaut

Pourquoi Mons en Mieux lance un crowdfunding pour financer sa campagne

La liste d’ouverture autour du MR sera en partie soutenue par une récolte de fonds lancée sur une plateforme de financement alternatif. Une première, selon Georges-Louis Bouchez. Les moyens iront en réalité à une ASBL dont les cotisants pourront devenir membres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Candidats et composition des listes, programmes voire projets d’alliance… À l’échelon local, les partis politiques se mettent en ordre de bataille en vue du scrutin communal et provincial du 14 octobre prochain. L’heure est aussi à la réflexion sur le financement de la campagne qui s’ouvrira le 14 juillet. Les dépenses électorales sont très sévèrement réglementées et font l’objet de contrôles stricts.

Ce qui n’interdit pas les initiatives originales. À Mons, Georges-Louis Bouchez annonce ainsi une opération de crowdfunding (financement participatif sur internet) pour récolter des fonds au profit de « Mons en Mieux », la liste d’ouverture qu’il conduira à l’assaut de la majorité absolue socialiste du duo Nicolas Martin-Elio Di Rupo : « Symboliquement, nous avons choisi la date du 1er mai pour lancer cette opération sur la plateforme KissKissBankBank. C’est à mes yeux une première en Belgique. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs