Accueil Belgique Politique

Bruxelles-Nigeria, le danger n’était pas là où on l’attendait

C’est portée par des souvenirs chaleureux venant du Nigéria que notre journaliste Colette Braeckman a redécouvert un Bruxelles agonisant à son retour. Le danger n’est pas là où on le pense…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

A l’ambassade du Nigeria déjà, un homme d’affaires m’avait prévenue : «  personne ne va dans ce pays pour son plaisir, c’est trop risqué…  » Au milieu de sa rafale de conseils, il était question de cartes de crédit piratées, de garde armé pour vous attendre à l’aéroport et dissuader d’éventuels rackets ou tentatives d’enlèvements, d’hôtels sécurisés, d’embuscades sur les routes…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs