Accueil Société

Belgique: les ONG carburent contre l’huile de palme

L’incorporation de carburant d’origine végétale dans notre essence et notre diesel nuit à l’environnement, estiment des associations belges. L’huile de palme est le pire d’entre eux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Lorsque nous faisons le plein de nos véhicules, nous ajoutons, souvent sans le savoir, des carburants « verts » à notre essence ou notre diesel fossile. Ainsi, il y a entre 9 et 10 % de bioéthanol dans notre Euro 95 (désormais E10), entre 4 et 5 % dans la Super 98 et entre 6 et 7 % de biofuel dans notre diesel.

Le bioéthanol vient du froment, du maïs, de la betterave, de la canne à sucre, etc. Le biodiesel est fabriqué à partir de soja et de colza, mais aussi d’huile de palme. Si on considérait naguère ces ajouts comme des carburants renouvelables, donc « verts », ce n’est plus le cas aujourd’hui. Leur impact négatif sur l’environnement et sur la production alimentaire a été maintes fois documenté (Le Soir du 06/02/2018). Et tant les experts que les associations environnementales, de même que celles qui travaillent dans l’aide au développement souhaitent une quasi-disparition de ces carburants qu’ils considèrent comme nocifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Léonard Jean-luc, mercredi 18 avril 2018, 19:19

    Il paraît qu'il y a aussi un peu d'eau dans le bioéthanol de l'essence Euro 95 et que ce n'est pas bon pour les moteurs. En outre, selon mon expérience, on consomme nettement plus (environ un demi-litre aux 100 km) en préférant la 95 à la 98.

  • Posté par Michiels Laurence, mercredi 18 avril 2018, 14:44

    Les écolos qui braillaient pour qu'on incorpore des biocarburants, braillent à nouveau quand on y met de l'huile de palme. Comme si on ne déforestait pas pour planter du soja ou d'autres plantes à huile ! Polémique ridicule.

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 18 avril 2018, 13:14

    L'dée des biocarburants est une aberration économique et écologique. Elle est le résultat d'un militantisme écologique fondé sur l'ignorance, et qui maintenant fait un virage à 180 ° tout aussi capricieusement idélogique.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs