Accueil Société Régions Brabant wallon

Ottignies: informer les patients sur internet

Le classement ne vise que l’information sur le coût d’une hospitalisation et les droits des patients. Les hôpitaux de Braine-l’Alleud, Nivelles et Tubize, sont en queue de peloton.

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Un accouchement avec péridurale à la clinique Saint-Pierre vous reviendra à 226,03 euros en chambre double, mais à 2.126,03 euros en chambre individuelle. Du moins si vous ne disposez pas d’une assurance hospitalisation. C’est ce que l’on peut découvrir sur le site internet de cette clinique, qui précise bien qu’il ne s’agit que d’une estimation. Et on peut faire de même avec toute une série d’autres interventions.

En cette Journée européenne des droits des patients, la Mutualité chrétienne souligne la bonne pratique mise en place par la clinique ottintoise. D’autant plus qu’en Belgique à peine un hôpital sur trois propose un tel module permettant à un patient d’estimer le coût de son séjour.

« Notre dernier baromètre hospitalier révèle que, pour une hospitalisation classique, avec nuitée, séjourner en chambre individuelle peut coûter près de 5,5 fois plus cher en raison des suppléments de chambre et d’honoraires portés en compte, souligne Jean Hermesse, le secrétaire général de la Mutualité chrétienne. Nous avons donc voulu vérifier ce qu’il en était de l’information faite en ligne, sans pour autant remettre en cause l’information procurée au sein des hôpitaux. »

Et c’est Altéo, le mouvement de personnes malades valides et handicapées, dépendant de la Mutualité chrétienne, qui s’est chargé de réaliser ce travail en comparant les 99 sites des hôpitaux et les données relevées lors d’une autre étude, en 2013, en pointant à la fois l’information sur les coûts et les droits des patients. Sur ce dernier point, rappelons que selon la loi du 22 août 2002, chaque praticien professionnel est tenu d’informer clairement le patient sur le traitement. Donc aussi sur ses conséquences financières.

De la réalité au rêve

Le constat d’Altéo est que l’information en ligne s’est améliorée. Un classement a été réalisé sur ces deux critères. L’AZ Heilige Familie, de Reet, obtient ainsi la première place du pays avec 19,5/20. Avec 13,5/20, la clinique Saint-Pierre est, elle, à la 36e position nationale et à la 4e place wallonne. Pour ce qui concerne la clinique de Nivelles et l’hôpital de Tubize, il faut se reporter sur la note du groupe Jolimont, qui obtient un 7/20, tandis que l’hôpital de Braine-l’Alleud, et donc du Chirec, se classe sur les dernières marches avec… 3,5/20.

« Il y a donc du travail encore à réaliser en la matière, note Patrick Verhaegen, le responsable national maladie et invalidité à Altéo. D’autant que l’approche qualitative menée auprès de 78 patients démontre que, face au stress d’une opération, le rêve serait d’obtenir ces infos sans les demander… »

 

Muriel Crêteur : «On est loin d’un devis qui nous engage»

Entretien avec Muriel Crêteur, cheffe du département de l’Administration des patients.

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 2 min

Seuls trois pour cent des hôpitaux wallons proposent une estimation des coûts d’hospitalisation sur leur site internet. La clinique Saint-Pierre, à Ottignies, est même le seul hôpital du Brabant wallon à être recensé par la mutualité chrétienne et Altéo, avec une note de 9,5 sur 10. Par contre, elle reçoit seulement un 4/10 sur les renseignements concernant les droits des patients.

Une opération de transparence ?

Depuis 2014, nous avons décidé de tout mettre sur notre site www.cspo.be. Il ne faudrait cependant pas laisser sous-entendre que ces estimations sont faciles à mettre en œuvre. L’état de santé des patients peut, en effet, évoluer et varier d’un cas à l’autre. On ne propose que des estimations. On est donc loin d’un devis qui nous engage.

Combien de personnes viennent se renseigner ?

Nous recensons environ 150 vues par mois à l’onglet “patients” puis “coût”, mais je ne doute pas que cela va augmenter après votre article ! Cela ne représente que 10 % de l’ensemble des personnes hospitalisées.

Et les droits des patients ?

Je découvre la note… On va évidemment corriger le tir sur notre site, mais je précise tout de même que tous nos patients reçoivent une farde dans laquelle sont explicités leurs droits.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo