Produits chimiques belges exportés en Syrie: l’attitude du gouvernement est «inadmissible», selon Ecolo

© Reporters
© Reporters

L’exportation, après juillet 2013, de produits chimiques interdits vers la Syrie de la part de 3 entreprises anversoises «montre à quel point le gouvernement fédéral ferme les yeux sur les activités économiques de certaines entreprises en relation commerciale avec des pays en guerre ou instables politiquement», dénoncent mercredi les députés d’opposition Benoit Hellings (Ecolo) et Wouter De Vriendt (Groen).

«Ce nouveau dossier d’exportations de produits chimiques vers la Syrie, un pays dirigé par un régime qui utilise des armes chimiques contre sa propre population, montre une nouvelle fois le manque de volonté du gouvernement Michel à faire primer la sécurité et les droits humains sur les enjeux économiques. C’est inadmissible», pointe Benoit Hellings.

«Alors que des millions d’euros sont investis dans des interventions militaires belges en Irak et en Syrie, des entreprises belges continuent à commercer avec ces pays, où des terroristes et des régimes dictatoriaux sont implantés. Où est la cohérence? Comment justifier que de telles pratiques continuent et que le gouvernement ferme les yeux?», ajoute le député Ecolo qui interrogera les ministres compétents sur le sujet..

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite