Accueil Belgique Politique

La bataille d’Anvers tourne au fiasco, sauf pour la N-VA

Après une journée de vaudeville, Aron Berger se retire. Le CD&V sort de l’histoire très affaibli. Un grand gagnant : Bart De Wever.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 5 min

Le vice-Premier Kris Peeters a manifesté mercredi un art consommé de garder le sourire dans les situations les plus désespérantes. Car le dernier épisode de la bataille d’Anvers a largement tourné à son désavantage, le mot est faible.

La bataille d’Anvers, c’est cette joute électorale, souvent présentée en Flandre comme « le » grand enjeu des communales à l’échelle du pays. On y trouve Bart De Wever (N-VA) en tenant du titre de bourgmestre, opposé à Kris Peeters, vice-Premier CD&V, à Wouter Van Besien, ancien président des Verts flamands, et à la liste socialiste, menée par Jinnih Beels.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Passtoors Hélène, jeudi 19 avril 2018, 14:08

    Mes amis de gauche vont peut-être s'étonner, mais moi je dis: bravo Chris Peeters! Bravo d'avoir tenté de briser ces frontières idiotes, racistes, suprémacistes qui taraude notre société. Non, donner la main ou non à une femme n'est pas une question de valeurs. Moi, je m'en fiche, c'est la courtoisie qui m'intéresse. L'aspect, les habits, je m'en fiche également, ce qui m'intéresse sont les vraies valeurs, la moralité, la force de caractère. Qu'on soit d'accord sur mille choses ou pas. Bart De Wever, c'est la petitesse, l'esprit borné, les préjugés d'une certaine 'belgitude' indécrottable d'un autre siècle. C'est si triste de vivre avec portes et fenêtres bouclées, ouvrons-les!

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 19 avril 2018, 21:31

    Je cite : "Bart De Wever, c'est la petitesse, l'esprit borné, les préjugés d'une certaine 'belgitude' indécrottable d'un autre siècle." Tandis que ce M. Berger représente l'intelligence, le progrès et l'honnêteté, c'est évident. De même que peut-être que le parti mahométan, puisque l'horrible Bart ne l'aime pas. Soyons "ouverts" : l'obscurantisme, voilà l'avenir, voilà la rédemption pour la pauvre "belgitude" !

  • Posté par Francis De Clippel, jeudi 19 avril 2018, 19:33

    Pour info, un musulman de l'administration de la ville de Bxl a été viré car il n'a pas voulu serrer la main d'une échevine socialiste (Lallieux) Cela allait à l'encontre de sa religion.

  • Posté par Bosman Josephine, jeudi 19 avril 2018, 7:55

    Quel amateur, le Peeters!

  • Posté par Thierry Toussaint, mercredi 18 avril 2018, 23:31

    Rebelote, s'il vous plaît !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs