Boussu-lez-Walcourt: nouvelle gestion à l’Eau d’Heure

Jean-Jacques Cloquet. © Christophe Marion.
Jean-Jacques Cloquet. © Christophe Marion.

Les choses n’ont pas traîné : trois jours après le retour des congés de Pâques, un nouveau conseil d’administration a pris ses fonctions à l’ASBL des Lacs de l’Eau d’Heure. Il est présidé par un indépendant, un candidat proposé par le MR, le CEO de l’aéroport de Charleroi Jean-Jacques Cloquet, aux côtés de sept autres membres désignés par le gouvernement wallon, dont un siégera aussi sans étiquette. La politisation a largement pénalisé l’ASBL des Lacs.

La mission des nouveaux mandataires est très claire : améliorer une gouvernance défaillante épinglée dans le rapport des inspecteurs des finances de la Région wallonne. Veiller à la mise en œuvre des recommandations émises pour renforcer les contrôles et la transparence interne. Cela passe par le recrutement d’un auditeur externe et l’installation d’un comité d’audit permanent.

La veille, l’ancien CA avait désigné un manager intérimaire de crise après appel d’offres : il s’agit de François Devenijn. Ce Montois fut auparavant directeur administratif et financier des Bières de Chimay et de Chimay Fromages, administrateur délégué du réseau Senior du Groupe Jolimont puis directeur général des hôpitaux de Tubize et de Nivelles.

De nouveaux statuts ont été adoptés. Ils limitent le nombre de réunions de l’ASBL donnant droit au paiement du jeton de présence. Son montant est en outre plafonné à 150 euros par séance et par jour.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Environ un millier de personnes sont en quarantaine dans l’ouest de l’Allemagne vendredi, maintenant que le nombre de cas confirmés est passé à 53. La mesure s’applique au district de Heinsberg, très près de la frontière avec la Belgique.

    Le coronavirus bouleverse la planète

  2. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    La Bruxelles de 2050 germe aujourd’hui

  3. ELPais

    Hillary Clinton: «Les services secrets russes travaillent encore pour Trump»

La chronique
  • Allô, Alost?

    Allô, Alost ?

    Ouais, à l’eau…

    Et merci au Dieu de l’Ancien Testament d’avoir arrosé les comiques du coin ce dimanche de carnaval, on aurait dit les premières heures du Déluge. L’Ancien Testament est la Bible des Juifs. Ce qui souligne le pouvoir exorbitant de ces gens-là. La seule question que se posait Noé dimanche dernier était : qui de tous ces animaux laisser entrer dans l’Arche ? Aux dernières nouvelles, il a décidé de couler avec son rafiot.

    Dieu a fait l’homme à son image, paraît-il. Pourquoi l’homme d’Alost doit-il alors se cacher derrière des masques affreux ?

    Le nœud de cette affaire, c’est la définition de l’humour. Une quête impossible. Ce qui fait rire votre voisin et vous laisse de glace ou vous agace, est-ce de l’humour ? Bien sûr que oui car pour qui vous prenez-vous ? Pourquoi auriez-vous meilleur goût que votre voisin ?

    ...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite