Syrie: Moscou affirme avoir trouvé des cylindres de chlore allemands dans la Ghouta

Syrie: Moscou affirme avoir trouvé des cylindres de chlore allemands dans la Ghouta

« Les forces gouvernementales syriennes ont découvert dans les territoires libérés de la Ghouta orientale des conteneurs avec du chlore d’Allemagne (…) ainsi que des fumigènes produits dans la ville de Salisbury en Angleterre », a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, citée par l’agence TASS.

La Russie a multiplié les annonces ces derniers jours pour dénoncer une « mise en scène » des rebelles syriens dans l’attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma le 7 avril, qui a fait au moins 40 morts selon des secouristes. Moscou a diffusé mercredi soir ce qu’elle présente comme le témoignage d’un garçon syrien affirmant avoir participé à la « mise en scène » de cette attaque par les rebelles.

L’armée russe avait également annoncé mercredi avoir découvert « un laboratoire chimique et un entrepôt de substances chimiques » à Douma, contenant selon elle des substances utilisées pour fabriquer du soufre et du gaz moutarde, ainsi qu’un cylindre de chlorine.

Les Russes avaient également annoncé le 3 mars avoir découvert un « laboratoire souterrain de fabrication artisanale de substances toxiques » en Syrie.

Une équipe de l’ONU chargée d’enquêter sur l’attaque chimique présumée à Douma ne pouvait toujours pas se rendre sur place jeudi pour des raisons de sécurité, après qu’une mission de reconnaissance avait été la cible de tirs.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite