Accueil Société Régions Hainaut

Charleroi: le cinéma d’art et d’essai rappelé à ses obligations fiscales

Le futur complexe de cinéma d’art et d’essai du Quai 10 devra s’acquitter d’une taxe communale. La ville vient de remettre de l’ordre dans son règlement. Objectif : se prémunir de recours en justice déposés par des opérateurs concurrents.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La vie d’opérateur culturel n’a décidément rien d’un long fleuve tranquille. Même face au cours inexorable de l’eau de la Sambre. A Charleroi, l’asbl Le Parc, qui s’est vu attribuer la concession d’exploitation du futur Quai 10, est bien placée pour le savoir. Après les événements de cet été où son dossier s’est égaré dans les méandres de l’administration, voilà une nouvelle « tuile » : le conseil communal vient d’adapter en urgence son règlement taxe relatif aux salles de projection. Conséquence : à partir de janvier, le cinéma ne sera plus exonéré du paiement de la redevance sur les spectateurs payants comme c’est encore le cas aujourd’hui, étant donné une programmation exclusivement orientée sur les films d’art et d’essai. L’objectif politique n’est pas d’aller chercher des moyens supplémentaires dans la poche de ceux qui en manquent déjà, mais de se mettre à l’abri d’un recours pour discrimination fiscale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs