Accueil Opinions Chroniques

La démocratie, sous un ciel bas et lourd

Les extrêmes se ressemblent et s’assemblent pour se liguer contre une démocratie fatiguée, ouverte et vulnérable. Il est grand temps que les démocrates se lèvent pour « donner le la » et priver les extrémistes de leur prétention à « dire la vérité et à parler vrai » dans un monde traversé de doutes et de peurs.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Malgré la brutalité des attentats et le sentiment tenace que des terroristes sont là, à quelques pas, tapis dans l’ombre et prêts à frapper, les Etats démocratiques n’ont pas totalement perdu leur sang-froid. Même si certains dirigeants se font matamores, aucun Etat européen n’a décrété l’abandon complet des contre-pouvoirs et des valeurs qui définissent une vraie démocratie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica: Romain Rolland était-il «poutiniste»?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : l’homme de lettres, musicologue et internationaliste s’est fermement opposé au boycott des œuvres et des artistes allemands durant la Première Guerre mondiale. Son héritage spirituel ferait bien d’inspirer ceux qui, aujourd’hui, déprogramment les artistes russes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs