Accueil Opinions Chroniques

La France des extrêmes domine l’espace médiatique

Bien qu’elle soit dirigée par un président « libéral centriste », la France paraît profondément divisée entre deux camps : la gauche ultra-radicale et la droite ultra-réactionnaire dont les médias se font largement le relais.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Double effet d’optique. D’abord, vu de loin, entre trains en grève, fonctionnaires dans la rue, manifs à répétition, universités bloquées et zadistes intraitables, la France paraît être à la veille d’un nouveau Mai 68.

Sauf que, pour l’instant, les bloqueurs d’universités sont très minoritaires, les manifestations très clairsemées, la grève de la SNCF en voie d’essoufflement et les zadistes ont fini par rentrer dans le rang.

Mais cet effet d’optique en suscite un autre. Paradoxal. La France a élu un président qui prétend ne se situer ni à gauche ni à droite. Une sorte de libéral centriste en somme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs