Accueil Société Régions Bruxelles

La ferme aquaponique des Abattoirs part à l’assaut d’un marché de niche

Le projet anderlechtois mêle pisciculture et agriculture hors-sol et ses produits seront vendus dans des enseignes plutôt « haut de gamme ». La société Bigh veut ouvrir au moins 9 autres fermes à Bruxelles d’ici 5 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Une production attendue de 15 tonnes de tomates et de 35 tonnes de bar rayé par an, ainsi que de 2.700 pots de plantes aromatiques par semaine, le tout cultivé sur 4.000m2 grâce au travail de 5 équivalents temps plein, sans pesticides et sans antibiotiques ; les chiffres avancés par la société bruxelloise Bigh, qui inaugurait ce lundi sa ferme urbaine construite au-dessus du marché des abattoirs d’Anderlecht (Foodmet), ont de quoi donner le tournis. Ce projet d’agriculture hors-sol, reposant en partie sur la technique de l’aquaponie (lire par ailleurs) se revendique aujourd’hui comme la plus grande ferme du genre en Europe, « voir au monde », selon les termes de Steven Beckers, architecte et fondateur de la société.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs