Accueil Monde Proche-Orient

Comment Natalie Portman a déclenché une tempête de protestations en Israël

L’actrice israélo-américaine refuse d’aller en Israël recevoir un prix prestigieux, pour ne pas y côtoyer le Premier ministre Netanyahou. Les réactions sont vives dans l’État hébreu où d’aucuns fustigent ce coup de pouce donné aux partisans du boycott d’Israël.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Natalie Portman savait-elle qu’elle déclencherait une véritable tempête en Israël ? Et qu’elle serait d’un coup portée aux nues par les partisans du boycott d’Israël (le mouvement « BDS ») ? Peut-être pas. L’actrice israélo-américaine née à Jérusalem il y a 36 ans a en tout cas osé choquer une grande majorité des Israéliens en annonçant la semaine dernière qu’elle refusait de recevoir en juin le prix Genesis (surnommé « le Nobel israélien ») car « les récents événements en Israël m’ont été extrêmement pénibles et je ne me sens pas à l’aise de participer à un événement public en Israël ». L’allusion aux morts palestiniens à la frontière de Gaza était évidente – quarante tués par balles en un mois, dont un adolescent de 15 ans ce 21 avril, quand sa déclaration fut rendue publique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Centre de Documentation , mardi 24 avril 2018, 16:21

    Il y a une forme de terrorisme intellectuel à accuser les personnes qui critiquent Israel d'être automatiquement antisémites. Hier cétait Mélenchon "interdit" par le CRIF d'exprimer son indignation contre un assassinat antisémite. Aujourd'hui c'est Ken Loach et Natalie Portman. Le point commun est que dans ces trois cas, tout se joue sur des allusions et rien sur les positions réelles exprimées par ces personnes dans leur champ d'activités. Que certains opposants d'Israel soient également des antisémites, cela ne fait guère de doute mais assimiler tous les opposants à des antisémites est une manière facile de clore le débat. Les mêmes personnes sont étrangement complaisantes et discrètes quand des antisémites réels comme Viktor Orban sont des alliés inconditionnels d'Israel.

  • Posté par Bernard Dropsy, mardi 24 avril 2018, 12:57

    Elle a raison de ne pas vouloir cautionner par sa présence un escroc voleur tel que ce Netanyahou .

  • Posté par Burniat Walter, mardi 24 avril 2018, 12:30

    Je souhaite que la courageuse et talentueuse Madame Portman se réjouisse du DHCqui sera attirbué à Ken Loach par l'Université LIBRE de Bruxelles ce jeudi 26 avril 2018.

  • Posté par Didier Marc, mardi 24 avril 2018, 7:15

    même les personnalités de confession juive ont droit au qualificatif d'antisémitisme. ce mot en deviens vide de sens. tout qui n'approuve pas inconditionnellement les actions d'israël sera tot ou tard taxé d'antisémitisme.

  • Posté par Anne Lacourt, lundi 23 avril 2018, 23:51

    Et comme chaque fois que quelqu'un declare etre contre la politique d'Israel la carte de l'antisemitisme sort.

Plus de commentaires

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs