Accueil Société

Le tourisme wallon à côté de la plaque pour les réservations en ligne

En Wallonie, 41 % de l’offre touristique ne peut pas faire l’objet d’une réservation en ligne. La Wallonie est à la traîne, surtout les musées et les attractions. Le ministre René Collin s’apprête à créer une plateforme régionale interactive où toute l’offre sera accessible.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

En Wallonie, le secteur du tourisme pèse lourd : 6 % du PIB et 60.000 emplois directs. Mais qu’il s’agisse des attractions ou des hébergements, le sud du pays souffre d’un déficit de présence sur internet. Le constat est particulièrement sévère à propos de la possibilité (ou non) d’effectuer une réservation en ligne.

Selon l’étude que le ministre René Collin (CDH) et Wallonie Bruxelles Tourisme (WBT) viennent de commander au cabinet Raffour (1), le spécialiste français de ces questions, 41 % de l’offre touristique wallonne n’est pas réservable en ligne actuellement. Pire : 77 % de cette offre est en réalité à côté de la plaque, si on tient compte des acteurs qui n’ont pas de site internet propre et ne sont visibles que sur un site de commercialisation externe (10 %) et de ceux qui ne proposent aucune réservation au départ de leur propre site (26 %)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs