Accueil Société

Karine Lalieux sur l’IVG: «Il y a un vieux clivage qui revient»

La députée fédérale socialiste était l’invité de la Première mardi matin. Elle s’est exprimée sur la dépénalisation de l’avortement.

Temps de lecture: 2 min

Un sondage du Centre d’action laïque, réalisé auprès de 1.000 personnes, révèle que 75 % des sondés estiment que l’IVG ne doit plus être considérée comme un délit et devrait être régie par une loi médicale. La députée de l’opposition Karine Lalieux a estimé mardi matin qu’il était impératif de remettre le débat à l’ordre du jour. « Aujourd’hui, l’avortement est un délit, une infraction, qui culpabilise la femme. On ne lui donne pas la liberté de choix, ni la liberté de disposer de son corps. Or, il y a un consensus social et nous avons une majorité au parlement pour faire sortir l’IVG du code pénal. Nous demandons juste de pouvoir travailler en toute liberté ».

Karine Lalieux dénonce également l’impossibilité d’un débat éthique au parlement. « La majorité bloque ce débat par plein de procédures. Il y a un vieux clivage qui revient, on sait que le CD&V est contre, on sait que l’aile conservatrice de la N-VA est puissante, et il semble que le MR soit soumis à ces deux partis conservateurs. »

« Nous demandons juste de pouvoir travailler en toute liberté. Nous voulons que l’avortement soit un acte médical, qu’il rentre dans la loi sur le droit des patients », conclut-elle.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Björn Deckers, mardi 24 avril 2018, 13:18

    C'est une atteinte à la liberté parlementaire et cela est très grave. Qu'une partie importante des députés de la majorité, la totalité des députés CD&V et la majorité des députés NVA (je ne parle pas des députés du MR, depuis 2014, ceux-là ne sont plus que les pions de Bart de Wever!!!) soient opposés à ce texte est parfaitement légitime. En revanche, que les autoritaires de la NVA et les larves du MR empêchent le débat et surtout qu'une majorité alternative légitime vote cette avancée démocratique est parfaitement inacceptable! La liberté du Parlement doit primer sur les hémorroïdes de la majorité gouvernementale, c'est comme cela que ça se passe en démocratie. Charles Michel est une larve!

  • Posté par André Jean-paul, mardi 24 avril 2018, 12:33

    On peut se poser sur la question du timing ... Remettre la dépénalisation de l'IVG sur la table alors qu'on sait qu'il n'y aura pas de consensus et juste avant des élections.... Ça ressemble juste à de la pêche aux voix, pour ne pas dire à du racolage !!

  • Posté par Björn Deckers, mardi 24 avril 2018, 13:19

    Votre commentaire est totalement injuste. Le PS et les autres partis signataires ont entrepris de discuter de ce sujet depuis 2016. C'est parce que les larves de la majorité empêche la discussion légitime qu'on en est toujours là en 2018!

  • Posté par Miguel Roch, mardi 24 avril 2018, 9:45

    Les mêmes qui refusent la peine de mort pour les pires criminels sont en faveur du "droit" d'assassiner les enfants à naître...

  • Posté par Christian Radoux, mardi 24 avril 2018, 23:12

    On connaît, Monsieur Roch, votre obscurantisme depuis votre plaidoyer pour le désormais illustre modèle moral Aron Berger. Continuez, c'est très bien que l'on puisse voir le fond de "pensée" des calotins, des juifs "orthodoxes", des mahométans qui, là-dessus, se rejoignent étrangement en dépit de leurs anathèmes mutuels. Mais c'est dommage pour vous : ici, la "sainte inquisition", c'est fini.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko