Accueil Culture

YouTube, un handicap pour la reconnaissance littéraire

Les artistes du web ont souvent du mal à s’imposer parmi les grandes plumes de la littérature.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A utoportrait en chienne, véritable œuvre littéraire ou simple chronique d’une youtubeuse adulée ? Selon Ina Mihalache, alias Solange te parle, son nouvel ouvrage mérite de figurer dans le rayon littérature des bibliothèques. Car avant de se définir comme youtubeuse, dont la chaîne totalise 40 millions de vues, la Canadienne se considère comme une artiste ; et plus exactement comme une « poètubeuse » – de la contraction du mot « poète » et « YouTube ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs