Accueil Économie Finances

2.369 milliards de rachat d’actifs

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 1 min

Si le programme de rachat d’actifs a englouti 2.369 milliards d’euros à la date du 31 mars, les obligations souveraines en constituent le volet le plus important, à hauteur de 1.945 milliards (y compris 214 milliards d’obligations d’institutions supranationales européennes, comme la BEI). Depuis juin 2016, certaines banques centrales rachètent des obligations d’entreprises. Ainsi, la BNB achète, pour le compte de la BCE, des obligations émises par des entreprises belges, luxembourgeoises, portugaises, hollandaises, slovènes et slovaques. Les montants en jeu sont bien moins importants : 148 milliards, soit 6,3 % de l’ensemble du programme de rachats d’actifs. Un autre volet porte sur les obligations sécurisées (gagées par des crédits hypothécaires et émises par des banques), totalisant un encours de 249 milliards (soit 10,5 %). Notons qu’il s’agit du troisième programme de rachat d’obligations sécurisées mis en œuvre par la BCE depuis 2008. Enfin, les rachats de titres adossés à des actifs sont restés limités, totalisant à peine 26 milliards d’euros.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs