Soupçons de corruption en Afrique: la garde à vue de Vincent Bolloré prolongée

©D.R
©D.R

La garde à vue de l’homme d’affaires Vincent Bolloré, soupçonné de corruption entourant l’obtention par son groupe de concessions portuaires en Afrique de l’Ouest, a été prolongée, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Outre l’industriel et milliardaire de 66 ans, deux cadres de son groupe sont aussi entendus depuis mardi dans les locaux de la police anticorruption à Nanterre: le responsable du pôle international de Havas, Jean-Philippe Dorent, et Gilles Alix, directeur général du groupe Bolloré. Francis Perez, président du groupe Pefaco, société spécialisée dans l’hôtellerie et les jeux et très implantée en Afrique, est également en garde à vue depuis mardi, selon cette source judiciaire.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous