Accueil Immo

La ville au diapason de la nouvelle économie

La conférence annuelle d’Urban Land Institute Belgique aura lieu le 8 mai. Au programme du « think tank » : la ville qui est transformée par les modèles économiques alternatifs.

Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 3 min

En cette période printanière, les conférences immobilières fleurissent comme les jonquilles au bord des routes. Le 8 mai, ULI Belgique tiendra sa conférence annuelle dans l’Auditorium de BNP Paribas Fortis, à Bruxelles.

Filiale d’ULI, association indépendante dont le siège central est établi à Washington (le siège européen est à Londres), ce « think tank » belge a pour mission de nourrir la réflexion sur des sujets divers.

Celui du 8 mai sera mis sur les nouveaux modèles économiques urbains qui transforment nos villes. En d’autres termes, si Uber est entré dans le langage courant, si faire du coworking et du co-living est devenu une pratique de tous les jours et si partir en voyage et séjourner dans un appartement sur Airbnb est devenu incontournable pour beaucoup, le temps est venu de voir comment ces nouveaux modèles économiques influencent la manière de voir et de vivre la ville.

De plus en plus d’entreprises innovantes voient le jour, impactant fondamentalement notre manière de vivre, de travailler, de consommer et de structurer les villes.

On est pour ou contre, c’est selon, mais force est de constater qu’on ne peut rester de marbre face à ces nouveaux modèles dont on n’aurait jamais soupçonné l’existence il y a à peine 10 ans.

Pour tenter d’y voir plus clair, Urban Land Institute Belgique va réunir sur l’estrade divers spécialistes internationaux, entrepreneurs et décideurs politiques. La conférence débutera à midi et s’achèvera à 18 heures.

Plusieurs questions seront mises sur la table. Quelles ruptures et critiques apparaissent face à l’émergence de ces business modèles ? Mettent-ils en danger notre système de protection sociale ou offrent-ils au contraire des opportunités inédites ? Quels sont les occasions et les défis pour les entreprises dites classiques ? Et enfin, plus globalement leurs impacts vont-ils créer des lendemains meilleurs pour les villes et leurs citoyens ?

L’après-midi débutera par un lunch de networking. Le programme de conférences débutera quant à lui à 13 h 40. Parmi les orateurs, on citera Marnix Galle, le maître de cérémonie en sa qualité de patron d’ULI Belgique, en même temps qu’une représentante de la ville d’Amsterdam qui interviendra sur le thème de l’économie circulaire.

La ville sera analysée sous toutes les coutures pour voir comment elle peut être rendue plus attractive.

Le public cible est bien sûr plus large que celui exclusivement lié à l’immobilier. Développeurs, architectes, urbanistes, investisseurs, avocats et experts en tous genres pourront être accompagnés de professeurs ou de cadres d’entreprises, jeunes et moins jeunes, puisque le thème concerne finalement toute personne dont l’activité ou l’entreprise impacte les villes et nos habitats au sens large, mais aussi les citoyens que nous sommes tous.

Pour l’heure, les organisateurs ont récolté plus de 150 inscriptions. Ils en espèrent une cinquantaine de plus, même si l’auditorium a une capacité de 300 places. Le droit d’inscription s’élève à 200 euros pour les membres d’ULI (80 euros pour les moins de 35 ans). Les non-membres s’acquitteront quant à eux d’un droit d’entrée de 350 euros.

ULI Belgique se compose de plus de 225 membres. C’est la quatrième représentation en Europe après l’Angleterre, l’Allemagne et la France.

Infos et inscriptions : www.belgium.uli.org

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles
La UneLe fil infoCommentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo