Accueil Sports Football Diables rouges

Vincent Kompany sur CNN: «C’était si prévisible... mais j’aime ma ville»

Le capitaine des Diables rouges, qui a grandi à Anderlecht, a accordé une interview à CNN où il aborde ce qu’il s’est passé dernièrement à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

L’échec du projet d’exporter la « beauté de la démocratie » est une des raisons qui expliquent les attentats de Paris. Parole de Vincent Kompany, capitaine des Diables rouges, qui a accordé une interview à CNN. Selon lui, le monde politique n’a pas voulu reconnaître les problèmes, à cause de son manque d’interaction avec les communautés locales. « Il y a une partie de moi qui pense que c’était prévisible, si prévisible », dit le joueur, « qui a grandi dans un quartier troublé de Bruxelles » (sic, citation de l’article en ligne de CNN), c’est-à-dire Anderlecht.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs