La Commission européenne critique la loi «Booking.com» du gouvernement Michel

La Commission européenne critique la loi «Booking.com» du gouvernement Michel

Le projet de loi du gouvernement Michel sur les hébergements touristiques pose problème à la Commission européenne, écrit jeudi L’Echo. Les cabinets du ministre des PME Denis Ducarme (MR) et du ministre de l’Economie Kris Peeters (CD&V) doivent revoir leur copie.

Le projet de loi entendait libérer les exploitants d’hôtels de l’emprise tarifaire de sites internet comme Booking.com. Ces sites contraignent en effet les fournisseurs d’hébergements à leur garantir le prix le plus bas s’ils veulent être référencés.

Selon le texte du gouvernement, le prix de la location doit être déterminé librement par l’exploitant et «toute clause d’un contrat conclu entre l’exploitant et un opérateur de plateforme» qui dirait le contraire n’a pas de valeur.

Cependant, dans une note de la Commisison que L’Echo a consulté, l’exécutif européen rappelle que le droit national de la concurrence ne peut pas entraîner d’interdiction d’accords passés entre entreprises s’ils ne sont pas également interdits en vertu du droit européen.

Le projet de loi belge «pourrait» donc entrer dans le champ des interdits du droit européen de la concurrence parce que «ces règles nationales s’avèrent plus strictes» que le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

Le cabinet de Denis Ducarme a précisé que le texte était en cours d’adaptaton, sans préciser dans quel délai la nouvelle copie serait remise.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20171010-3HCC2E_high

    Le «Salvator Mundi», victime de la «course à l’armement artistique»?

  2. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  3. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite