Accueil Belgique Politique

Attentat déjoué: la version divergente des services de renseignements

Plusieurs témoignages recueillis par nos soins permettent de constater qu’en fait, la version des services de sécurité et de renseignement diffère de celle du gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’Ocam, l’organisme qui évalue le risque terroriste en Belgique a donc décidé de réduire à 3 le niveau de menace, celui de « menace possible et vraisemblable ». Une décision qui n’étonne pas les services de sécurité. Il nous revient en effet que le maintien du niveau 4 les laissait perplexes… Plusieurs témoignages recueillis par nos soins permettent de constater qu’en fait, la version des services de sécurité et de renseignement diffère de celle du gouvernement. Le point sur les quelques zones d’ombre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs