Accueil

Le pari d’un mathématicien

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’est à la surprise générale que Faustin-Archange Touadéra, titulaire de deux doctorats en mathématiques, fut élu à la présidence de la République centrafricaine en 2016. Né à Bangui en 1957 dans un milieu populaire, il avait été durant cinq ans le Premier Ministre de François Bozize. Lorsque s’acheva le mandat de la présidente Catherine Samba Panza, qui dirigea une transition de deux ans, cet universitaire l’emporta au deuxième tour des élections avec 62,7 % des voix contre son rival Anicet-Georges Dologuele.

Sa popularité est peut-être due au fait que ce fils d’une famille de 10 enfants, originaire de Bangui, n’a rien d’un chef de guerre : toute sa carrière s’est déroulée dans les enceintes académiques. A l’Université de Bangui, il fut d’abord assistant de mathématiques puis vice-doyen de la faculté des sciences avant de devenir vice-chancelier puis recteur de 2005 à 2008.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs