Accueil Belgique Politique

Dépénalisation de l’avortement: un deal entre IVG et embryon?

La question est évoquée chez les bleus qui se sont réunis pour en discuter ce jeudi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

La controverse sur la dépénalisation de l’avortement agite la majorité fédérale. On résume : plusieurs propositions de lois, émanant des rangs socialistes, verts et libéraux flamands (certaines sont au frigo depuis plus d’un an) reviennent à l’avant-plan dans le débat public, et seront bientôt à l’agenda de la commission Justice de la Chambre, dans une semaine en principe. Problème pour les suédois ? Oui. L’on présume que les libéraux du nord comme les francophones, sont favorables à la réforme au moins dans sa forme minimale : sortir l’IVG (l’interruption volontaire de grossesse) du Code pénal. Mais l’on sait qu’en revanche, les chrétiens-démocrates du CD&V ainsi que la N-VA sont ou bien hostiles ou bien pas chauds.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Björn Deckers, jeudi 26 avril 2018, 22:20

    Le MR tiendrait d'ailleurs avec ce noble débat l'occasion d'enfin se distinguer de la NVA et de cesser d'être à ses ordres comme lors de l'humiliation de janvier. Mais peut-être le MR n'est il plus que la docile chapelle de la NVA? Ce débat, au-delà de trancher une anomalie qui maintien une insupportable inégalité femme-homme, dira aussi beaucoup de ce qu'il reste du MR en tant que parti francophone indépendant. A l'évidence, ce sera instructif!

  • Posté par Björn Deckers, jeudi 26 avril 2018, 22:16

    Les libéraux ferait un étrange calcul. Dépénaliser l'IVG "et en même temps" reconnaître le statut de l'embryon, ce n'est pas du macronisme, c'est dépénaliser ce qui serait dès lors reconnu comme un assassinat! On ne peut pas toujours s'inspirer de M. "En même temps" qui du reste fleurte après moins d'un an avec les limites de sa formule attrape nigauds. Que les libéraux et en particulier au MR assument enfin leurs idées. Ce débat fait traditionnellement partie du champ libre (il en reste d'ailleurs bien trop peu!) du Parlement. Le débat doit être tranché par une majorité parlementaire, et si cela fâche le CD&V et la NVA, ils ne quitteront pas la table du gouvernement. Tout le monde a encore en souvenir la mémorable claque reçue par le VLD en 2010.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs