Accueil

bpost n’a plus la cote à la Bourse

L’action bpost ne s’est pas remise de sa dégelée de la mi-mars.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

L’annonce de cette nouvelle restructuration partielle de bpost tombe un peu plus d’un mois après la sévère dégelée qu’a subi l’action bpost en Bourse de Bruxelles. Le 14 mars, au lendemain de la publication des résultats 2017, le titre chutait lourdement dès l’ouverture du marché et affichait un recul de 22 % à la clôture des échanges. Durant les séances suivantes et jusqu’au début du mois d’avril, le cours a continué à s’effriter pour enfin se stabiliser à 17,6 euros – soit 10 euros de moins qu’une quinzaine de jours auparavant. Ce jeudi, l’action a clôturé à 18,22 euros. Qu’est-ce que explique cette dégringolade ? La baisse de 6,7 % du bénéfice net l’an dernier, malgré un bond du chiffre d’affaires au-delà de 3 milliards d’euros, ne peut justifier un tel recul du cours. Deux autres éléments ont joué un rôle. D’une part, l’accélération du recul du volume du courrier, nettement plus marqué qu’attendu au dernier trimestre de l’an passé et la prévision d’un nouveau recul de 7 % cette année.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par bernard delpierre, mardi 4 décembre 2018, 12:23

    Ils se sont fait berner dans le rachat précipité de Radial aux USA sur le plan d'assurance maladie du personnel, c'est à tomber par terre quand on sait qu'aux USA, il n'y a pratiquement aucune couverture sociale de nature publique et que seule l'entreprise couvre peu ou prou son personnel par des assurances privées...C'était élémentaire de faire préalablement et à fond le tour de la question mais pas pour la direction de BPOST où il est vrai que les plantureuses rémunérations et autres avantages bétonnés des hauts gradés ne les incitent pas à se dépasser outre-mesure,apathie très curieuse quand eux ne lésinent pas à en demander plus à la base. pour compenser leurs décisions financières très coûteuses.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs