Accueil Société

Fin du plan hiver: des centaines de personnes sans solution d’hébergement

Il n’y a pas de solution de logement pour environ 300 personnes dans une situation de très grande vulnérabilité indique le Samusocial

Temps de lecture: 2 min

Le plan hiver prend fin la semaine prochaine et les associations qui offrent un lit aux sans-abri vont devoir fermer les portes des centres d’accueil d’hiver. Pour plus de 300 personnes, il n’y a pas, à l’heure d’écrire ces lignes, de solution de logement.

Ainsi, le centre de Haren d’une capacité de 340 places, géré par la Croix-Rouge, fermera ses portes ce lundi 30 avril à midi après avoir été prolongé d’un mois. Il aura accueilli jusqu’à 335 personnes par nuit durant les mois de février et mars, indique Médecins du Monde qui accompagne la Croix-Rouge dans cette mission. Une solution de logements a été trouvée pour 19 familles. «Soit un tiers des familles accueillies», précise la Croix-Rouge, «mais pour deux tiers d’entre elles, il n’y a pas de solution».

Du côté du Samusocial, on a offert près de 1.000 places aux personnes sans-abri. Après la fermeture du centre Borrens fin mars, suivie de celle de «Poincaré» mi-avril, c’est le centre de la rue Royale (300 places) qui fermera ses portes mercredi 2 mai à 8 heure du matin.

A partir de ce moment, le Samusocial retombera à une offre d’hébergement de 378 places qui est celle de la période hors-hiver. «Il n’y a pas de solution de logement pour environ 300 personnes dans une situation de très grande vulnérabilité», souligne-t-on au Samusocial.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko