Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles aura son tribunal commercial anglophone

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi la création de la Brussels International Business Court (BIBC), qui est aussi une manière de se positionner face au Brexit.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

La Belgique va se doter d’un tribunal de commerce international anglophone, la Brussels International Business Court (BIBC). Le projet a été approuvé ce vendredi en deuxième lecture par le gouvernement fédéral.

Aujourd’hui, les litiges commerciaux internationaux sont rarement traités à Bruxelles. De nombreux contrats internationaux étant rédigés en anglais, les parties, en cas de contentieux, doivent se rendre à Londres ou faire appel à un arbitrage privé, le plus souvent à l’étranger.

D’où l’idée, défendue par le Premier ministre Charles Michel (MR) et le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), de doter notre système judiciaire d’un tribunal commercial anglophone.

La Brussels International Business Court ne sera pas un tribunal d’arbitrage. Certes, la procédure sera similaire à l’arbitrage, mais, s’il n’y aura pas d’instance d’appel, les jugements seront susceptibles d’un recours devant la Cour de Cassation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs