Judo: le Belge Toma Nikiforov devient champion d’Europe des -100kg

© AFP
© AFP

Il l’a fait! Toma Nikiforov (IJF 6) est devenu, ce samedi, champion d’Europe des moins de 100 kg en judo lors de l’Euro de Tel-Aviv. Après avoir conquis le bronze en 2015 et l’argent en 2016 dans cette même compétition, après avoir aussi terminé 3e aux Mondiaux 2015 et 2e lors des Mondiaux toutes catégories 2017, le Bruxellois attendait ce premier titre depuis trop longtemps et il est enfin arrivé à ses fins.

A 25 ans, il est ainsi devenu le 15e judoka belge à monter sur la plus haute marche d’un podium européen, le 7e côté masculin après Robert Van de Walle, Harry Van Barneveld, Johan Laats, Daan De Cooman, Dirk Van Tichelt et Elco van der Geest, une sacrée compagnie.

L’athlète du Crossing Schaerbeek avait marqué ce rendez-vous depuis longtemps dans son agenda et n’a pas failli. En finale, face au Français Cyrille Maret (IJF 14), 3e des derniers Jeux de Rio et vice-champion d’Europe en titre, il savait qu’il se devait se méfier. En 2015, lors des Mondiaux d’Astana, il l’avait battu sur le fil pour le bronze après avoir souffert des avant-bras pendant tout le combat, ce qui avait perturbé le Français; ce dernier avait moyennement apprécié et s’était juré de prendre sa revanche à la prochaine occasion.

Maret allait, de fait, prendre le meilleur départ dans cette finale, marquant waza ari en contre après un peu plus d’1 minute de combat. Mais une bonne trentaine de secondes plus tard, Nikiforov allait l’amener au sol à la faveur de son mouvement favori avant de l’étrangler et de l’obliger à abandonner. En larmes après s’être pris la tête entre les mains, il allait tomber dans les bras de ses parents, Angelina et Nicolas, présents aux premières loges.

Tout au long de la journée, Toma Nikiforov a évolué comme dans un rêve, mais sans prendre de risques inutiles. Pour arriver en finale, il a éliminé successivement l’Italien Loporchio (IJF 34), le Lituanien Bauza (IJF 108), le Russe Bilalov (IJF 18) – celui qui l’avait battu à l’automne dernier en finale du Grand Chelem d’Abou Dhabi après qu’un étranglement de Nikiforov d’abord comptabilisé ippon ne soit annulé, ce que le Belge n’avait pas digéré – et le Biélorusse Mukete (IJF 50).

Les autres Belges engagés lors de cette dernière journée de l’Euro de judo de Tel-Aviv, ont été sortis prématurément, Joachim Bottieau (moins de 90 kg) au deuxième tour, Benjamin Harmegnies (plus de 100 kg) et Sophie Berger (moins de 78 kg) au premier.

Avec l’or de Toma Nikiforov et l’argent de Sami Chouchi (moins de 81 kg), la Belgique revient donc avec deux médailles d’Israël, un bilan plus qu’honorable.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous