Accueil Belgique

Le convoyeur de Salah Abdelam a «eu peur et a été mal conseillé» selon son avocat

D’après l’avocat d’Ali Oulkadi, son client « ne l’aurait pas reconnu de suite car il portait un bonnet ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Salah Abdeslam a affirmé à un homme qui l’a véhiculé dans Bruxelles le lendemain des attentats de Paris, le samedi 14 novembre dans l’après-midi, que son frère Brahim s’était fait exploser. Il n’a en revanche rien révélé sur sa propre implication dans les faits, a indiqué vendredi Me Olivier Martins, l’avocat d’Ali Oulkadi, le convoyeur de Salah. Oulkadi comparaissait ce vendredi devant la chambre du conseil de Bruxelles en compagnie d’un autre homme, Abdeilah Chouaa. Le rôle de ce dernier n’est pas encore connu et son avocat n’a pas fait de déclaration.

« Il ignorait qu’il s’agissait de Salah »

Selon Me Martins, son client aurait été appelé samedi vers 13h00 pour aller chercher un ami à la station de métro Bockstael, à Laeken.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs