Thierry Bodson (FGTB) avant le 1er mai: «Les employés ne demandent pas plus de salaire, ils demandent du respect»

Le secrétaire général de la FGTB wallonne, Thierry Bodson. ©Le Soir
Le secrétaire général de la FGTB wallonne, Thierry Bodson. ©Le Soir

À la veille du Premier mai, jour de contestation par excellence pour les syndicats, Thierry Bodson est revenu sur la situation actuelle : « Il y a une souffrance au travail qui augmente en général. Regardez, les employés de chez Lidl qui font grève, ce sont des personnes qui ne demandent qu’une chose : qu’on allège leur charge de travail. Elles ne demandent pas plus de salaire, elles demandent du respect », soulève le secrétaire général de la FGTB wallonne.

Ce mardi sera le lancement d’un mouvement de grève pour l’ensemble du mois de mai. « Notre message est un message d’espoir », revendique Thierry Bodson. « Les gens se rendent désormais compte que les décisions qui sont prises ne peuvent pas continuer comme cela. (…) Nous appelons à voter à gauche parce que l’important maintenant c’est de changer de cap. Et on ne changera pas de cap avec le MR », estime le syndicaliste.

Selon lui, le gouvernement Michel ne respecte pas la concertation sociale, ni les travailleurs. « Ce qui compte, c’est un vrai renforcement des politiques de gauche », conclu Thierry Bodson.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous