Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Marc Coucke: «Vanhaezebrouck sera l’entraîneur d’Anderlecht la saison prochaine»

Marc Coucke était l’invité de l’émission « La Tribune » sur la RTBF ce lundi. L’occasion pour le nouveau président d’Anderlecht d’aborder de nombreux sujets et ses ambitions pour le futur du club.

Vidéo - Temps de lecture: 4 min

C’est une première apparition de Marc Coucke en tant que président du Sporting Anderlecht dans l’émission « La Tribune » sur la RTBF. L’homme d’affaires s’est bien évidemment exprimé sur la reprise du club bruxellois, le nouveau stade, mais aussi les ambitions des Mauves qui pointent actuellement à la deuxième place du classement des Playoffs 1.

Sur le projet qu’il met en place à Anderlecht : « C’est un projet dans sa globalité. C’est un club, une famille. Il y a des dizaines de petites choses à réaliser pour le faire fonctionner. On a beaucoup d’ambitions à Anderlecht. C’est du boulot, mais la passion est là. J’ai été plus souvent en semaine à Anderlecht durant ce mois que durant les 4 ans à Ostende. C’est le premier projet dans ma vie où je ne sais pas si ça va marcher. Dans ma vie professionnelle, c’est mon dernier gros challenge. »

Un nouveau stade à Neerpede ? « En Belgique, il doit y avoir quelques nouveaux stades et pas seulement à Anderlecht. Il faut plus de confort et de potentiel d’affluence. À Anderlecht, il faut plus de 21.000 places. J’ai parlé de trois possibilités. Faire un troisième anneau, la solution la plus rapide, mais pas la plus efficace. Deuxième possibilité, construire un nouveau stade dans la commune d’Anderlecht dont Neerpede fait partie. La troisième possibilité est d’aller dans une autre commune. Ma préférence, c’est de rester dans la commune d’Anderlecht. »

Les ambitions d’Anderlecht : « Je veux arriver dans le sub-subtop européen. Essayer une année sur deux de passer l’hiver en Europe et peut-être parfois d’avoir une année glorieuse avec un quart ou une demi-finale. Quand on voit des clubs comme l’Ajax ou Porto, pourquoi ce ne serait pas possible pour nous ? Économiquement, un pays comme la Belgique est mieux que le Portugal. Le projet maintenant est d’ici 5 à 10 ans, faire augmenter le budget de 50 %. Il faut investir dans l’équipe A, mais aussi chez les jeunes. »

Sur les commissions des intermédiaires (agents de joueurs) : « Ça va se normaliser. Il faut les respecter, pas plus, pas moins. Nous, on travaille différemment maintenant. On ne s’intéresse pas au manager, mais au joueur. Et si le joueur est avec Mogi Bayat, alors on parle avec Mogi Bayat. Pour le moment, on a fait trois transferts avec trois agents différents. »

Sur le dernier mercato hivernal : « Je ne me suis pas mêlé des transferts à Anderlecht en janvier. Quand on fait des transferts à la fin de chaque période, on devrait avoir une équipe équilibrée. Suite à diverses circonstances, Anderlecht a trop peu d’attaquants et de défenseurs et trop de milieux de terrains.  »

Sur le départ d’Herman Van Holsbeeck : « Je ne pensais pas que cela se ferait si vite. Ce n’est pas mon style et ce n’était pas mon but. Mais il a fallu prendre des décisions rapides pour redresser la situation. J’aurais préféré que cela se passe d’une autre manière.  »

Sur le possible départ de Leander Dendoncker : « On lui avait promis un bon de sortie. S’il y a une offre correcte, on le laissera partir. Qu’il joue ces derniers matches le mieux possible, c’est bon pour l’équipe, pour sa place chez les Diables Rouges, et c’est bon pour lui : au mieux il jouera, plus grand sera le club qui viendra le chercher ! Et vu comme il joue pour l’instant, beaucoup de clubs, dont tous ceux qui étaient là hier, seront intéressés. Je suis content pour lui.  »

Un Diable rouge à Anderlecht ? « La question est de savoir si c’est la meilleure façon d’atteindre nos buts. Mettre tout l’argent sur un joueur ? Je trouve que c’est mieux d’aller chercher des joueurs qui deviennent ensuite internationaux de leur pays »

Hein Vanhaezebrouck toujours entraîneur la saison prochaine ? « Oui »

Sur le classement en championnat : « Je regarde à la fois devant et derrière. Mais plus par derrière. Si on peut être deuxième maintenant, je signe. Ça permet d’attirer des joueurs avec du potentiel, de grands espoirs. »

Sur le match contre Bruges dimanche prochain : « Une victoire est tout à fait possible. Probable, non. Anderlecht joue de mieux en mieux, les joueurs y croient. Une petite victoire volée à la 89e minute, oui avec plaisir ! »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Université De Mons , lundi 30 avril 2018, 22:20

    Mmmm , quell roublard ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb