Accueil Monde Europe

L’ETA annonce officiellement sa dissolution

L’organisation terroriste basque a mis fin hier à près de six décennies d’activité, marquées par des attentats qui ont fait plus de 800 victimes et des milliers de blessés. Sept ans après avoir décrété l’abandon de la lutte armée, un an après l’annonce de son désarmement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La bande séparatiste, qui ne compterait plus que quelques dizaines de membres en actif selon les forces de sécurité espagnoles, a proclamé dans une « déclaration finale » le démantèlement de « l’ensemble de ses structures » et « la fin de toute activité politique. » Ses militants« continueront la lutte pour un Pays Basque libre et indépendant par d’autres moyens » affirme également le communiqué. Attendue depuis plusieurs jours, cette dissolution a été accueillie sans effusion par les responsables politiques espagnols. « Nous ne devons rien » à l’ETA a averti le premier ministre Mariano Rajoy, qui a également prévenu que la bande

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Coets Jean-jacques, vendredi 4 mai 2018, 21:42

    La "bande" ??!! De quoi parlons-nous au juste ? En français, il s'agit d'un groupe terroriste et non d'une "bande", de brigands ou de voyous...même s'ils sont "en actif" !!!

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs