Child Focus appelle à récupérer les enfants belges qui se trouvent en Syrie

Image d’illustration d’enfants jouent dans un quartier de Tishreen © EPA
Image d’illustration d’enfants jouent dans un quartier de Tishreen © EPA

Child Focus a appelé jeudi les autorités à récupérer les quelque 145 enfants belges actuellement en Syrie et en Irak, a déclaré l’organisation à la VRT. Il s’agit d’enfants de ressortissants belges qui ont rejoint les rangs de l’Etat islamique (EI). Beaucoup de ces enfants vivent dans des camps de réfugiés aux conditions précaires.

Child Focus souhaite que les agences gouvernementales compétentes et les services de sécurité se réunissent avec toutes les organisations impliquées pour déterminer comment ces enfants peuvent être aidés.

Des situations potentiellement dangereuses

«  Nous estimons que les autorités devraient assumer leur responsabilité par rapport à ces enfants qui se trouvent parfois en situation potentiellement dangereuse », a indiqué le porte-parole de l’organisation, Dirk Depover, à l’agence Belga. «  Ils ne peuvent pas partir, ils sont faits otages. »

Près de 145 enfants belges se trouvent en Syrie et en Irak. Ces chiffres ne peuvent toutefois pas être certifiés, étant donné que les informations provenant du terrain sont limitées. Il s’agirait de très jeunes enfants. La plupart serait âgé de 0 à 3 ans et 75 % d’entre eux ne seraient pas plus âgés que 6 ans, selon les données relayées par le patron de l’OCAM, Paul Van Tigchelt, lors d’un séminaire qui a eu lieu plus tôt cette année au parlement européen.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

  3. Image=d-20171222-3JPRY5_high

    Le bulletin de Theo Francken: 51%

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite